Archives pour la catégorie Politique de l’eau

Canalisations : la fuite en avant !

En Mars dernier, 60 millions de consommateurs révélait déjà que plus de 20% de notre eau était perdue dans les fuites de canalisations, en raison de la vétusté du réseau. Une étude officielle cette fois-ci, réalisée par l’Onema, confirme ce constat, qui pourrait toutefois être sous-évalué. «Le taux officiel est déjà largement sous-estimé par les collectivités locales. D’après nos observations sur le terrain, aujourd’hui, on perd plutôt en moyenne 40% de l’eau distribuée», confie aux Échos Alain Grizaud, qui représente des entreprises de canalisation. Certaines villes comme Bar-Le-Duc cumulent des pertes de 48%, Nîmes perd 37% de son eau, Tulle en gaspille 36% et Digne les bains bat tout les records avec 57% de déperdition. On sait par ailleurs que les communes de moins de 1 000 habitants sont les plus touchées avec un taux officiel de 30% de fuites, probablement lui aussi sous-estimé.

 fuite-dans-les-canalisations

Lire la suite

Publicités

Vidéo : et pendant ce temps là, regardons l’Arctique et l’Antarctique fondre…

Alors que l’Union Européenne plastronne en célébrant un accord historique sur le climat, qui consiste à baisser les émissions de carbonne d’ici 2030, les scientifiques nous disent qu’il est déjà trop tard pour sauver les glaces de l’Arctique et de l’Antarctique. La preuve en vidéos.

Lire la suite

Fuites dans les canalisations d’eau : pourquoi c’est rentable

C’est une étude choc que viennent de livrer France Libertés et 60 millions de consommateurs : plus d’un litre sur cinq qui transite dans les canalisations s’évapore dans les fuites.

1 300 milliards de litres d’eau, équivalent à 430 000 piscines olympiques par an, sont perdus dans les fuites des canalisations d’eau, précise le mensuel des consommateurs. Mais le plus incroyable concerne l’inertie des gestionnaires du réseau, tant du côté public que privé : au rythme où l’on renouvelle les canalisations, il faudrait 160 ans en moyenne pour réparer toutes les fuites ! Dans 23% des villes, il faudrait atteindre 500 ans pour en finir avec les fuites si rien n’est fait pour entretenir le réseau ! 1,5 milliards à 2 milliards d’euros par an seraient nécessaires pour colmater ces fuites.Image Lire la suite

Pollution de l’eau potable en France : à la recherche de données fiables…

Que savons-nous de la qualité de notre eau ? La question est aussi brûlante que polémique, à l’heure où l’organisme chargé de collecter les données sur la pollution des eaux françaises est durement mis en cause par la Cour des Comptes.

Pratiquement pas une semaine ne passe sans que des révélations fracassantes ou des discours anxiogènes sur la qualité de nos eaux soient relayés dans les médias : résidus médicamenteux (hormones des pilules contraceptives, antibiotiques, anxiolytiques) qui contaminent la faune aquatique, rejets industriels (perchlorates, phosphates) et agricoles (pesticides, nitrates)… Au-delà des gros titres, la question se pose de savoir si les eaux destinées à la consommation sont correctement contrôlées et si ces informations sont accessibles. Cette interrogation est plus que jamais d’actualité puisqu’un rapport de la Cour des comptes remet en cause la capacité de l’Office national des eaux et des milieux aquatiques à fournir des données fiables (Onema).

Pollution de l'eau : à la recherche de données fiables

Lire la suite

Eau du robinet : l’abus de dérogations nuit-il à la santé ?

En janvier dernier, les associations 60 millions de consommateurs et France Liberté ont révélé la carte des communes dont l’eau ne respecte pas les critères réglementaires, mais qui continuent à distribuer cette eau comme si de rien n’était. Nous nous sommes plongés dans cette liste qui révèle le profond malaise de la gestion de la ressource en eau en France. Inquiétant pour la santé et l’écosystème.

carte des dérogations pour l'eau du robinet

Ainsi, ce sont aujourd’hui 419 communes (la liste est téléchargeable ici) qui distribuent une eau du robinet dont les teneurs en nitrates, arsenic, atrazine, glyphosate et autres polluants industriels ou agricoles dépassent, parfois de très loin, les seuils autorisés. Lire la suite