A propos des derniers chiffres de satisfaction des français sur l’eau du robinet

A propos des derniers chiffres de satisfaction

Une progression constante de la satisfaction qu'il serait bon de vérifier.

Une étude positive portant sur le niveau de satisfaction des français quant à la qualité de l’eau du robinet est apparue au courant du mois d’octobre dernier. Selon cette étude, 87% des français seraient satisfaits du service d’eau de leur commune. Un chiffre en légère augmentation puisqu’ils étaient 85% à répondre favorablement à l’étude en 2010.

Pourtant il y a encore peu dans nos régions, on parlait volontiers de pollution de l’eau du robinet au perchlorate d’ammonium à Bordeaux, de pollution bactériologique touchant plus de 120 000 usagers dans la célèbre station balnéaire de Royan (et en pleine saison estivale !) ou bien encore d’une pollution au solvant industriel paralysant les 11 000 habitants de la commune de Foix durant 3 mois.

Avec la récurrence de ces événements, on peut s’interroger sur la véracité des chiffres annoncés par l’étude. En effet, comment expliquer un score de satisfaction toujours aussi élevé d’une année à l’autre alors que les incidents et les pollutions sur le réseau d’eau potable se multiplient ? Peut-on considérer que le commanditaire de cette étude – le C.I.Eau ou « Centre d’information sur l’Eau » – est suffisamment objectif et neutre dans son analyse alors que cette organisation compte en son sein une quarantaine de membres spécialistes des métiers de l’eau ? En effet rien n’indique dans l’étude, l’appel à un organisme extérieur observateur et régulateur qui renforcerait la crédibilité de l’étude menée.

Enfin qu’en est-il de la représentativité de la population ? Sur ce dernier sujet, on note une différence numérique sur le nombre de personnes ayant participé à ces études entre 2009 et 2011. Si cette différence est imperceptible entre 2009 et 2010 (1967 individus interrogés en 2009 contre 1954 en 2010), que doit-on penser de l’échantillon 2011 où la population de référence a presque été divisée par 2, avec seulement 1000 individus interrogés ? Dès lors, comment le C.I.EAU peut-il annoncer dans son communiqué de presse « une progression constante depuis quelques années (83% en 2007, 85% en 2009) » si la base de référence n’est (jamais) la même ?

Les doutes sont permis et l’étude regorge de chiffres du même ordre…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s