La pollution des rivières françaises par l’industrie pharmaceutique

Pollution de l'eau des rivières françaises par l'industrie pharmaceutique

La pollution de l'eau entraîne l'apparition de poissons transsexuels dans nos rivières.

Un article du site Owni.fr rapporte l’étude scientifique de l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris) à paraître au mois de novembre dans la revue « Environment International » qui confirme la pollution des rivières françaises par l’industrie pharmaceutique.

Réalisée au travers d’un cas pratique – prélèvements d’eau d’une rivière du Puy-de-Dôme à Vertolaye coulant aux abords d’une usine SANOFI – cette étude démontre la présence de perturbateurs endocriniens dans l’eau et constate des poissons possédant des malformations sexuelles (abdomen hypertrophié) ou dont les organes sexuels sont difficiles à déterminer (80% de la population de goujons en aval de l’usine). L’étude évoque même le déclin de la densité de poissons.

En 1996, un rapport du Conseil supérieur de la pêche (CSP) relevait déjà le phénomène du goujon au gros ventre. Mais à l’époque, les spécialistes pensaient qu’il s’agissait de simples retards de ponte. En 2000, des goujons présentant des malformations similaires étaient à nouveau pêchés.

Interrogé sur cette pollution, un responsable de l’usine reconnait difficilement que les activités de SANOFI peuvent avoir un impact sur l’environnement direct. Il indique toutefois que l’entreprise mesure ses rejets et investit plusieurs millions d’euros par an pour réduire le phénomène.

Owni.fr souligne que si le site de l’usine de Vertolaye est déjà classé « Seveso seuil haut » – indiquant qu’il stocke une quantité importante de produits hautement toxiques et/ou dangereux -, il n’existe pourtant pas d’arsenal législatif et sécuritaire suffisant pour limiter ou stopper les rejets de substances pharmaceutiques dans l’eau. En effet, même si l’article 232-2 du Code rural et le Code de l’environnement mentionnent qu’il est interdit de polluer l’eau, cette mesure ne semble pas être appliquée sur le terrain.

Plus d’informations sur le site d’OWNI.FR et l’article « Les poissons mutants de SANOFI ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s